Steve Frécinaux

Longs pixels en vente

L’amateurisme des vendeurs dans les magasins d’informatique est semble-t-il l’une des constantes universelles de notre univers. Et pourtant, dans ce cas- ci, le magasin en question n’est autre que la Fnac de Liège, et le vendeur ne devait, ma fois, jamais avoir rien fait avec son PC, si ce n’est utiliser Word ou Internet Explorer.

Une cliente potentielle cherchait un ordinateur portable, et semblait vivement intéressée par un modèle particulier, présentant un écran 16/9. Le vendeur plonge alors à la rescousse de la cliente n’y connaissant rien, afin d’appliquer ses lumières, le savoir de quelqu’un qui bosse dans l’informatique mais qui, malheureusement, ne connait pas son produit. Curieux, j’écoute. Et le vendeur, alors, d’expliquer à sa cliente que pour les écrans c’est comme pour les télés : c’est très bien si vous regardez souvent des DVD, mais par contre, si vous utilisez votre ordinateur normalement, ou faites de la retouche ou que sais-je encore, l’image sera déformée (les télévisions 16/9 permettent souvent de déformer une émission 4/3 pour la faire occuper tout l’écran). Et part ensuite sur une éloge plus qu’approximative, voire inexacte, de la technologie Centrino, qui décidément nous mène vers un monde meilleur. Et la cliente, évidemment, boit ses dires comme paroles d’évangile, après tout c’est son métier…

Profitant d’une occasion, je l’aborde en apparté pour lui révéler la bonne parole au sujet de ces écrans 16/9 : ceux-ci disposent tout simplement d’une résolution adaptée à leurs proportions, de sorte que l’image n’est nullement déformée, on en verra juste une partie plus large (ou moins haute, selon le point de vue). D’ailleurs, si les pixels avaient été plus « longs », le DVD que l’on regarde dessus aurait plus que probablement lui aussi été déformé, car lui-même est constitué de pixels… Sans omettre le fait que les nouveaux écrans d’Apple, ceux que tout le monde vénère et qui sont destinés principalement aux graphistes, sont eux-même en 16/9…

Et c’est alors que mon vendeur, le plus sérieusement du monde, me dit que je me plante complètement, et prend pour preuve le fait que la colline (arrière- plan de bureau par défaut de Windows XP) est déformée sur l’écran 16/9…

Lassé, je me suis éclipsé. Le simple fait de changer le mode du fond d’écran de « étirer » à « center » l’aurait facilement guéri de ses douces illusions, mais quelque part, ce cas et tant d’autres sont assez effrayants. Des gens bien intentionnés se font conseiller par des abrutis ignares et achètent n’importe quoi, en toute bonne foi. Horrible.